Minute culture : L'école Anatole France

Découvrez l'histoire de cette école emblèmatique de la ville.

Au XIXe siècle, le développement progressif de l'enseignement public aboutit aux lois de Jules Ferry (1881-1882) qui rendent l'école gratuite, obligatoire et laïque.
Suit alors un immense mouvement de construction d'écoles auquel Hyères n'échappe pas. En 1888, un arrêté préfectoral approuve les plans et les devis pour l'exécution deux projets scolaires, dont une école supérieure de garçons implantée dans le nouveau quartier aménagé par Alexis Godillot.

Les architectes Edouard Angely et Charles Maurel conçoivent un plan symétrique qui prévoit deux ailes reliées par un préau. Les façades sont faites de briques et de pierre calcaire. Cette école est surtout remarquable par le traitement particulier de la façade sud. L'avant corps central s'élève avec des airs de temple antique. Un arc de triomphe, avec arc en plein cintre et colonnes ioniques, est surmonté d'une loggia de style renaissance et d'un fronton triangulaire avec oculus. La façade est richement décorée de couronnes de lauriers, du blason de la ville et du sceau médiéval des seigneurs d'Hyères.

Par la suite, des bâtiments sont ajoutés au nord en 1934-1935 et d'autres en 1957-1958.
Le 3 février 1925 l'école primaire supérieure de garçons prend le nom d'Anatole France, écrivain, Prix Nobel en 1921, décédé en 1924.

archive_anatole_france_01.jpg

archive_anatole_france_01.jpg, par TPolard

 

archive_anatole_france_02.jpg

archive_anatole_france_02.jpg, par TPolard

 

anatole_france.jpg

anatole_france.jpg, par Florent

Public: 
Gratuit, Tout public
Géolocalisation: 

NEWSLETTER

M'inscrire et recevoir l'actualité de la ville de Hyères les Palmiers